dimanche 4 mai 2008

Iron Man

Iron Man




Des super héros ? Des effets spéciaux ? De la bonne musique ? Stan Lee ? Super, un nouveau Marvel sur grand écran !
Moi j'ai été élevé à Astérix, Benoît Brisefer, Titeuf, Gaston Lagaffe... et outre les quelques dessins animés Spider-man que j'ai vu chez les Minikeums, je n'ai vraiment découvert l'univers Marvel qu'à la sortie du premier X-men au cinéma.
Et depuis, à part deux ou trois jeux vidéo, et trois ou quatre comics prêtés par un copain (merci Clément), c'est toujours grâce au cinéma que je connais les identités secrètes (ou pas) de Reed Richards, Peter Parker, et maintenant Tony Stark.
Tout ça pour dire à quel point je pars avec un bon à priori quand je vais voir un Marvel au cinéma...

De Jon Favreau (producteur, réalisateur, scénariste de films que je ne connais pas, a joué dans Deep Impact, Daredevil, mais aussi dans Iron Man) avec Robert Downey Jr. (qui apparaît dans la liste du Time des 100 personnalités les plus influentes du monde) et Gwyneth Paltrow (Hook, Seven, Goldmember).

Le speech : un inventeur surdoué, séducteur et milliardaire, fournisseur d'armes de l'armée américaine, se fait kidnapper en Afghanistan. En faisant croire à ses ravisseurs qu'il leur fabrique bien les armes qu'ils ont commandés, il se bricole une armure qui lui permettra de s'échapper. Après quelques améliorations, il décide d'utiliser les pouvoirs qu'il s'est fabriqué pour protéger les victimes des armes qu'il a créé.

Wow ! Trop cool, j'en veux une ! J'veux l'armure d'Iron Man !
Hum... N'étant apparemment pas en état d'écrire une critique constructive de ce film, je vais reprendre les mots du garçon qui était derrière moi, sans doute un futur grand journaliste cinématographique : "ce film il était trop génial !".
Non n'ayez pas peur, il n'était pas trop génial, il l'était juste ce qu'il faut pour avoir un Marvel avec plus d'histoire que Daredevil, plus drôle que Les 4 Fantastiques, plus spectaculaire que Ghost Rider.

Donc allez-y, et surtout restez jusqu'au bout, il y a des goodies après le générique.

"Et toi le débile, tu m'arrose, je te désactive."

Mise à jour : je viens de me rendre compte que Jon Favreau a aussi réalisé Zathura : une aventure spatiale, sorte de remake moderne de Jumanji, que je classerai sans doute dans les films à ne pas voir...

2 commentaires:

tareum a dit…

Et ben moi, j'ai bien aimé la scène de l'intervention à coeur ouvert, sans anesthésie et sans gants, même pas mal!

leclem a dit…

Merci surtout à l'homme aux 3000 BD sans qui rien n'aurait été possible :-D